La relation entre l’architecture et le cinéma est beaucoup plus profonde qu’on ne le perçoit généralement à l’œil nu.

Bien que ce soit son caractère scénographique, celui qui fait la forme et l’espace, qui est généralement le plus évident, le lien entre un art et l’autre est sensiblement significatif.

C’est qu’au-delà de ses aspects formels, la sémiotique, la psychologie et l’esthétique de chaque film, ainsi que le traitement du temps, sont constamment nourris par l’architecture et le design.

Ainsi, l’architecture au cinéma transcende la simple mise en scène pour être participante, complice voire protagoniste de l’événement cinématographique lui-même.

Abordant toutes ces dimensions dans leur travail, l’architecte et le cinéaste dialoguent notamment dans leur travail, car faire du cinéma, c’est faire de l’architecture.

Il y a un peu plus d’un an, l’association Ikiru nous invitait à rejoindre leur projet associatif utilisant la salle madinina du lepatio19 pour la projection du cinéma.

En contre-proposition nous avons suggeré une sélection de films dans lesquels l’architecture a un rôle important dans la creation, vu la pertinence et sans pas trop reflechir, nous invitons la Maison d’architecture Martinique à participer.

C’est ainsi qu’est né CinéArchi, programmé pour cette première saison le dernier mardi de chaque mois avec une sélection de films internationaux, du pop-corn et le bar de lePATIO19, géré par nobodi, avec des boissons rafraîchissantes.

 

1ère séance : MEDIANERAS – 26 juillet 2022 à 19h

Film argentin de 2011 réalisée par Gustavo Taretto,  porte sur la ville de Buenos Aires, son architecture et son contexte social. Deux individus interprètent presque en monologue leur vie au cours des dernières années, seuls, dans un appartement de quelques mètres carrés et avec les différents problèmes des citoyens du 21ème siècle. L’ouverture d’une fenêtre dans le mur mitoyen leur permet de vivre une nouvelle expérience.